Le Potier Malin (François Decottignies)

Le Potier Malin est né de la découverte d’un atelier d’ébéniste où sommeillaient d’innombrables chutes de bois. L’envie de redonner vie à ces matières à la fois belles et inertes déclencha naturellement le désir de sculpter ces nobles rebuts et d’en faire surgir, les figures qui semblaient y être inscrites depuis toujours. Petit à petit, un micro monde de visages plus ou moins humains et de figures de monstres débonnaires vit le jour. La lenteur d’exécution de chacune de ces petites faces s’avéra, au bout d’un certain temps, frustrante, mettant un frein à un besoin légitime et impérieux d’expansion démographique de ce royaume imaginaire. Afin de sauvegarder cette utopie naissante et fragile, il fallait trouver un moyen efficace et rapide de faire proliférer ces petites créatures. La technique de l’estampage s’imposa comme la meilleure solution pour démultiplier les visages ou les faces de monstres, à partir d’un simple moule en creux, dans lequel était pressée une boule d’argile.

Le Potier Malin
Le Potier Malin
Le Potier Malin
Le Potier Malin
Le Potier Malin
Photo.jpg