expositions précédentes 2019

1997
Réalisation que nous sommes tous des applications de l'évolution. Appliquer des corps humains à la surface de la peinture en supprimant les contours et en interprétant ensuite le comportement humain à l'aide de la peinture. C'était l'inventaire. Plus tard, chaque exposition s'intitulait "Comportement".

2013
La question de la maturité dans le "comportement" humain se pose et va de pair avec la recherche d'un symbole de maturité. Le symbole de la croix s'est manifesté au cours des siècles dans les "lieux de juridiction pour notre consentement".

Le symbole "Imagine Liberty" a été créé à partir de cela. La pensée du symbole "Imagine Liberty" devient le mouvement "Imagine Liberty". C'est une incitation car l'homme peut se développer à partir de son comportement continu, de la génération de la rareté, de la cognition pour éliminer la rareté.

2016
Mise en place des unités évolutives de comportement.

Connaissance des images matures. Ainsi, si une personne n'est pas majeure, les photos peuvent lui montrer comment le devenir. Les images libres sont créées. Une fois libérés dans l'espace public, ils prennent le statut d'une entité évolutive mature. Ils sont comme une plante, un minéral ou un animal à eux seuls. Fondation du groupe d'artistes Superfluid Violett Ultra à Munich.

2018
Question sur la dissolution du déficit et la promotion simultanée de la réalisation de la maturité. La reconnaissance de la communication par la vibration signifie ne faire qu'un avec tout. C'est la communication avant notre langue.

Reconnaître de l'action après la danse de la musique, c'est que l'on danse après la vague. La vibration fait vibrer l'être lui-même. Imaginez la transcendance à d'autres formes de vibration. Imaginez quelqu'un qui soulève une image et la montre à l'œil nu. La vibration en tant que conscience de l'autre entité fait que les vibrations sont ressenties en résonance et par conséquent font danser par la suite. Exactement cette conscience vous fait danser sur les arbres, les montagnes, les lacs et tout dans la nature. La perception de la vibration des choses réside dans son propre mouvement vers les choses.

Les pièces originales sont en terre cuite, bronze ou fonte d’acier. Je crée aussi des coupes en raku émaillées.


Je travaille avec de l’oxyde de cuivre ou de fer, puis les pièces sont patinées par enfumage.


Mes sculptures sont fabriquées de l’intérieur avec une technique personnelle induisant une dynamique d’élévation. Elles aèrent l’espace qu’elles habitent.

Martin Franke

Peintre

7/09/2019 au 17/09/2019

Image1.jpg

Bernard Lancelle

Sculpteur

7/09/2019 au 17/09/2019

La porcelaine est une céramique fine et translucide composée de trois roches : le kaolin, le quartz et le feldspath.

Pour transformer cette matière en objets, la pâte peut être soit modelée, soit tournée, soit coulée.

Après séchage, la pièce est cuite une première fois à 980°c, émaillée, puis cuite une seconde fois à 1300°c.

Passionnée par le travail de la porcelaine, Aurélie Fin a commencé par la création de bijoux et de petites pièces afin d'apprivoiser au mieux cette matière vivante et délicate. Son travail s'est ensuite porté vers le jeu de lumière et du translucide. Au travers de la création au quotidien, elle se dirige alors vers des objets de plus en plus grands et élaborés, notamment grâce à ses lampes.

Aurélie Fin

Sculpteur

7/09/2019 au 17/09/2019

Claude Quiesse, peintre et sculpteur.

Claude est né en 1938 à Caen et suit les cours du soir de l'école des Beaux-Arts. Ses toiles parlent de liberté, de nature, de rêve. Omniprésent, dans son œuvre, le thème des cavaliers. 

Claude est aussi un sculpteur de grand talent, il réalise des sculptures monumentales avec ses deux fils, Julien et Aurélien.

Expositions permanentes:

-Galerie Pieter Breughel Venlo  Hollande

-Galerie May  Megève

-Galerie Wam  Caen.

Claude Quiesse   (invité d'honneur)

Peintre & Sculpteur 

10/08/2019 au 3/09/2019

Né en 1974, Julien Quiesse obtient son diplôme Supérieur d’Arts Appliqués de l’école Olivier de Serres ENSAAMA. Il crée très vite son atelier en Basse-Normandie. Il travaille alors aussi bien pour le Musée des Arts Asiatiques de Nice que pour des architectes et designers. En 2002 il développe sa collection de meubles et de luminaires en metal patiné tout en poursuivant par ailleurs la pratique de la sculpture. Il expose régulièrement à la galerie TRIODE à Paris, des consoles, sellettes, tables basses. En dehors des modèles de sa gamme, Julien Quiesse répond à toute commande spéciale pour des projets particuliers ou professionnels, de la conception 3D au produit fini. 

Créatrice textiles, formée en 1991 à la source, école d'habilleuses et de costumières de Nogent-sur- marne, elle a fait le choix, en 2009, de se consacrer entièrement à ses créations. Elle travaillait déjà sur ces ouvrages lors de sa formation et a poursuivi, par la suite, alors qu'elle mettait ses compétences au service ,notamment,des bouffes parisiens, de la comédie des champs-elysées, du théatre de Caen.

Karine Drasik exerce son activité dans son atelier situé en normandie ou elle est née. Ces réalisations, qu'elles soient en application de motifs en taffetas, broderies ou gaufrages de cuir sont appliquées pièce par pièce. Ainsi chaque modèle est unique. Elle travaille notamment pour des clients particuliers ainsi que pour des architectes d'intérieur notamment Sybille de Margerie ,l'agence Affine design ( Paris ) Peter Marino ,Tiffany & Co (New-York) font entre autres, partie de ses commanditaires pour la réalisation de projets sur mesure pour l'hôtellerie de luxe ,boutiques , yacht .....

A partir de ses principales sources d'inspiration, l'art-déco, la peinture , le monde végétal ou encore le japonisme, elle a su poser l'essentiel de son vocabulaire créatif par l'association harmonieuse des couleurs.

Depuis 2019 ,Karine diffuse une ligne de produits finis coussins , rideaux, voilages , stores , nappes , édredons ......ornés de motifs brodés travaillés comme des bijoux. Ces pièces sont déclinées sur des supports naturels comme le velours de coton et essentiellement le lin qui pousse le long des côtes normandes . La production est entièrement Made in Normandie .

Julien Quiesse   (invité d'honneur)

Créateur de mobilier

10/08/2019 au 3/09/2019

Expo Quiesse.jpg

Karine Drasik   (invitée d'honneur)

Créatrice textile

10/08/2019 au 3/09/2019

Sa passion pour la mer s'est révélée très tôt.  Le souvenir de ses premières émotions pour la mer ne l'ont jamais quitté.

Le dessin qu'il a pratiqué dans son enfance, a progressivement laissé place à la peinture tels que: l'huile, l’acrylique, le pastel, pour finalement s'exprimer en majorité à l'aquarelle.

Le ciel et l'eau représentent une large part dans sa démarche de peinture. Dans la quête du sujet maritime, il puise son inspiration sur les cotes normandes et bretonnes et enfin pour alimenter davantage ses sujets, a été stagiaire sur le trois mats "le Belem" puis des escapades sur le "marité", la Granvillaise dans l'archipel de Chausey. En 2004 et 2006 pour la venue de la course du Figaro à Caen, ce rassemblement lui a permis de peindre ces différents moments tels que le départ ou le prologue de Ouistréham.

Depuis 1975 Jacques Bergamasco sculpte pour son plaisir. Aujourd'hui retraité, il a plus de temps pour faire découvrir toute sa créativité, sa technique du beau.Les sujets qu'il représente sont faits de matières très dures: bois, pierre, marbre, acier inoxydable, verre collé...

Il laisse votre imaginaire rechercher la symbolique dans ses œuvres. Si vous le rencontrez, il n'hésitera pas à vous dévoiler la face cachée de ses sculptures.

Mais c'est la matière suivant sa couleur, sa forme et sa position dans l'espace qui détermine la finalité de la réalisation!!!

La nature a pris tout son temps pour fabriquer des pierres.

Le sculpteur doit prendre tout son temps pour les sortir de l'oubli. 

Jean-Pierre Gamard

Peintre

27/07/2019 au 6/08/2019

Image1.jpg

Jacques Bergamasco

Sculpteur

27/07/2019 au 6/08/2019

Peintre Abstrait autodidacte

Pour moi la création ne peut se faire que par le biais de l’imagination.

 Je pense que l’imagination est une qualité requise pour faire de l’art abstrait.

C’est pourquoi, je vous invite à découvrir mon travail sur l’équilibre des forces, l’harmonie de la lumière, des formes, partir de rien et arriver à mettre sur une toile presque tout de son soi intérieur.

Je vous invite chez moi où l’art abstrait n’est que sensibilité et ne fonctionne que par les émotions …

Bienvenue dans mon univers

Auteur d’anthologies sur les grands hommes de l’Antiquité, de romans pour adolescents et de livres pour enfants, Jean Malye vient se ressourcer plusieurs fois par an à Carteret.

C’est là, Il y a 28 ans, en même temps qu’il découvrait le petit village lové depuis longtemps au creux de sa baie unique, qu’il rencontra son épouse, amoureusement attachée à ce lieu depuis son enfance. Le port de Carteret, dont le visage change au fil des marées, du soleil et du vent, accueille dans ses bras les enfants de l’été pour des jeux nautiques pleins de sable et de lumière. Nostalgie des vacances en famille et des précieux moments volés quand les estivants sont partis.

Chaque année, la nature est toujours là mais n’est jamais la même. Jean Malye vous invite à partager son amour presqu'insulaire.

Pour nourrir cet amour en l’absence de ces beaux paysages, Jean Malye rejoint régulièrement le groupe des amoureux de Barneville - Carteret sur Facebook. Il remercie celles et ceux qui lui ont permis de s’inspirer de leurs très belles photos.

Eric Lepelletier

Peintre

13/07/2019 au 23/07/2019

Expo de Eric Lepelletier et de Jean Maly

Jean Malye

Peintre illustrateur

13/07/2019 au 23/07/2019

Artiste de la Nouvelle Renaissance, Gilles CAPTON revendique l’héritage des anciens maîtres et leur idéal de beauté. Car c’est bien de beauté dont il est question, de l’émotion et de l’élévation de l’esprit qu’elle génère. Touché dès l’enfance par la modeste et somptueuse beauté des vaches, taureaux et chevaux, il s’est fait portraitiste animalier et leur a consacré de nombreuses expositions.

Toute petite déjà, elle sculptait avec tout et n'importe quoi. Comme une évidence. Et puis elle voulut apprendre. Claire Boris est diplômée de l'École Nationale des Beaux-Arts de Paris. Comme une nécessité. Attirée par la matière brute, elle s'est rapidement engagée dans la sculpture en ciment. A force de travail, elle parvient à une impressionnante maîtrise de techniques pourtant redoutables. Son inspiration évolue au fil du temps. Les formes quasi-abstraites de ses personnages, d'abord en rondeur, s'allongent, s'affinent et gagnent en profondeur. Elles expriment avec toujours plus de subtilité, la complexité des sentiments humains.

Membre de la Société Nationale des Beaux-Arts et de l'Académie Européenne des Arts, Claire Boris travaille en région parisienne et près d'Orléans pour y retrouver la magie de la lumière de Loire. Depuis le début des années 2000, elle a exposé dans plus d'une centaine de galeries et salons en France et à l'étranger et réalise des sculptures monumentales ayant fait l'objet d'acquisitions publiques.

L'art de Claire Boris, c'est de faire de la sculpture un art du vivant.

L'inertie devient mouvement; le poids, légèreté; le matériau brut, raffinement.

Capton

Peintre animalier

29/06/2019 au 9/07/2019

Image3.jpg

Claire Boris

Sculpteur

29/06/2019 au 9/07/2019

Ma démarche picturale  

 

Je dessine et peint depuis toujours. Ma démarche picturale est donc une suite logique d’une expression première.

J'ai toujours cherché à représenter la lumière et la perspective, puis les choses se sont mises en places d'elles même. Vers 18 ans, j'ai ressenti une ouverture infinie.

Je peux dire actuellement que la peinture est un langage particulier, et un moyen d'expression par lequel j'essaie de traduire mon ressenti et ma perception du monde tel que je le vois au plus profond de mon âme au-delà des mots, par des jeux de perspective, d’ombre, de lumière, de formes et de couleurs.

Cela se traduit par des visions intérieures fugitives émanant d'ambiances vécues, de paysages rencontrés par hasard, de lieux mythiques de mon enfance où la mémoire se perd.

Je travaille aussi beaucoup d'après nature, afin de m'imprégner de la réalité, puis dans

un second temps je reste dans le silence et dans le noir afin de laisser ressurgir  l'essentiel de ce que j'ai vu.

Mon attention se porte parfois vers les vestiges de civilisations disparues qui semblent nous montrer le chemin de l’éternité.

Ces créations représentent différentes étapes de ma recherche qui n’a pas fini et ne finira jamais d’évoluer.

Ceux sont des conteurs d’histoires … sur le fil de la vie, oscillant entre gravité et dérision.

Des êtres un peu espiègles défiant les lois, se jouant des pièges ou les obstacles deviennent des jeux, entre équilibre et désorientation.

Scènes de la vie quotidienne … aux couleurs du temps qui passe, comme un arrêt sur image.

La vie précieuse et capricieuse les emmène parfois dans une course folle, placés en observateurs, témoins d’un instant fragile, avec une soif de vivre un instant présent.

Sophie Jouan nous amène à modifier notre vision en une vision plus profonde ou différente, elle oblige notre regard à s’arrêter et à capturer nos démons, nos peurs, ou notre poésie. Elle joue de nos absurdités avec humour, elle tente de déployer nos ailes trop souvent repliées sur elles-mêmes, nous pousse vers un déséquilibre qu’il est parfois bon de perdre, nous montre ce qu’il reste encore à apercevoir derrière les choses telles des portes à ouvrir.

Peu importe la matière (métal,pâte à papier, terre-papier,plâtre) il s’agit ici d’univers, le sien.
Reste à chacun d’y pénétrer et de laisser parler en soi tout ce qui fait que l’insaisissable nous est offert, tels les territoires inconnus que l’on découvre avec l’humilité d’un vrai voyageur.

Jean-François Grébert

Peintre

15/06/2019 au 25/06/2019

Expo_de_JF_Grébert_et_de_Sophie_Jouan.jp

Sophie Jouan

Sculpteur

15/06/2019 au 25/06/2019

Thème: du paysage aux personnages

Artiste peintre figuratif interprétiste contemporain

Sans savoir où cela m’amènerait, suite à une envie profonde, j'ai décidé de consacrer le reste ma vie à la peinture.

Happé par un tourbillon de divers sentiments, je me nourris de mes expériences au fur et à mesure de mon évolution.

Mon travail m'a permis de comprendre mon aptitude et de me libérer de mes appréhensions.

Je fais, analyse et refais. L'analyse est autant sur l'élaboration que sur les sentiments que j'éprouve pendant la réalisation.

Peindre, pour moi, c'est mieux me connaître. J'ai passé le cap difficile du doute à la conviction du bon chemin emprunté.

J'ai longtemps pensé que mon projet était inutile et purement égoïste, mais quand je suis témoin du plaisir que procurent mes toiles à certaines personnes, je me remets à l'ouvrage avec le sentiment de servir.

Je ne recherche pas un palmarès de prix ou de reconnaissance, mais il m'arrive de participer à quelques salons ou concours pour me sortir de mon atelier.

Raku, ivresse du hasard entre Ciel et Terre.

Défournement à température élevée, tressaillage de l’émail, à corps perdu dans la fournaise, accord retrouvé des cendres carbonées, bronzage cuivré…

Le Raku est devenu une expression contemporaine éloignée de son berceau coréen et japonais.

«Chacun peut donc avoir sa définition personnelle du Raku qu’il pratique, car elle peut être synonyme de liberté et permettre la recherche de soi-même»:

Christine Fabre, Céramiste contemporaine.

A fleur de peau, peau de terre «empreintée» au creux de la matrice originelle puis scarifiée, cicatrisée, ritualisée...Décor du corps, vêtement chamanique, magnétisme fragile en quête de spiritualité, entre l’enfer et l’eau, la terre et le ciel.

Ces divinités sont là pour parler d’elle, de lui, de l’humain divin, du divin humain.

Daniel Garlandat

Peintre

30/05/2019 au 10/06/2019

Image1.jpg

Alain Triballeau

Sculpteur

30/05/2019 au 10/06/2019

Artiste complète, Nad découvre dans les années 80, la joie qu'apporte les créations artistiques. Son travail de longue haleine, ses recherches tant au niveau des matériaux, de la forme, des patines lui permettent aujourd’hui de nous présenter des œuvres fortes se caractérisant par une démarche authentique et personnelle que l’on reconnaît au premier coup d’œil. De facture néo-cubiste, ses bronzes lissés déifiant la beauté éternelle et naturelle de la femme font de Nad une femme sculpteur qui se démarque des tendances actuelles. A ses patines, pour la plupart d'un bleu intense et profond, elle donne la noblesse, mélange de vitalité, de douceur et de pureté, l'éclat de l'espérance, de la vie, de l'amour... Ce que nous avons sous les yeux, c'est elle, Nad, sans artifice. Tout l'amour qu'elle a à donner,  toute la tendresse qu'elle ressent, sont là, pour être partagés.

"Je ne conçois pas l'Art sans harmonie ni créativité, dit elle avec sincérité et conviction. Faire comme tout le monde n'aurait pour moi aucun intérêt puisque, par définition, ce ne serait pas moi".

Ses photos soulignent le rapport entre l’intemporel et le vivant, elles suscitent l’intérêt, ou l’indifférence, parfois la curiosité, voire le dédain, laissant à chacun la liberté de raconter son histoire, de s’interroger, d’y introduire son imaginaire, de dérouler sa route…

L’art doit être ainsi : au final, il reste toujours un point d’interrogation.

Nadine Michon dite "NAD"

Peintre & Sculpteur

3/05/2019 au 19/05/2019

Image1.jpg

Jacques Michon

Photographe

3/05/2019 au 19/05/2019

Inspiration sud

Ma peinture est essentiellement tournée vers le sud, la Méditerranée. J'essaie de transmettre la lumière fascinante de ses paysages et de la chaleur de ses peuples. Les différentes cultures du bassin méditerranéen ont bercé mon enfance et créé en moi un lien inaltérable.

Lors d'un voyage au Maroc je suis tombé amoureux des Ksars, ces citadelles de terre posées en plein désert. Depuis je les recrée sur mes toiles qui évoluent au fil des ans en s'éloignant toujours un peu plus de la réalité.

De la liberté et du hasard

J'aborde chaque nouvelle toile avec une esquisse très simple. Je laisse les couleurs, le dessin évoluer au fil dans mon travail.

Ces lieux irréels mais rattachés à des souvenirs imprécis, mêlant le figuratif et l'abstrait, vous entraîneront dans un mystérieux voyage.

En conclusion, je me définirais, non pas comme un peintre paysagiste traditionnel mais comme un peintre revisitant ses souvenirs  et traduisant ses impressions sur la toile.

J’ai commencé la sculpture sur terre, en 2002 dans un des ateliers hebdomadaires de Françoise LERENARD à Granville. Durant cette période, j’ai effectué différents stages de sculpture au «  CARRE D’ART » à Binic (22).

En 2007 et 2008, j’ai suivi à RENNES les cours d’Annick LEROY sculpteur figuratif réaliste de renommée internationale. Elle m’a initié à la sculpture d’après modèle vivant.

Je fais maintenant partie d’un groupe de 6 sculpteurs se réunissant tous les mois sur la région de Rennes pour travailler d’après modèle vivant dont les poses peuvent durer 5 h.

Je produis des sculptures en céramique, en bronze d’art, en résine.

«  Sculpter c'est, pour moi, extraire de la matière inerte l'illusion du vivant.
C'est décrire l'intimité du corps pour mieux décrire l'âme. »

Alain Paul Caron

Peintre

19/04/2019 au 22/04/2019

Image1.jpg

Patrick Hulaud

Sculpteur

19/04/2019 au 22/04/2019