Neuville

« …Habile à orchestrer ses grandes compositions aujourd’hui verticales, Neuville est ce que j’appellerais un peintre d’atmosphère. Il ne travaille pas à reproduire ce que l’œil voit. Il s’attache davantage à traduire une perception tout intérieure du monde. On pénètre avec lui  dans une sorte de château dont les constituants font penser aux formes étranges que sculpte la nature : stalactites et stalagmites, angles érodés des parois rocheuses, cavernes où la lumière surgit d’une manière un peu fantastique.

Il est parfois très difficile de dire dans quel élément l’on se trouve : s’agit-il de l’eau ou de l’air ? Les relations que la pensée tisse avec l’invisible sont pour le peintre une nourriture. Neuville pourrait tout aussi bien s’occuper de scénographie, tant son sens du théâtre parait développé. L’assurance qu’il affiche dans ses derniers travaux n’est pas une surprise pour nous. Il y a une grande onctuosité dans ses toiles spectaculaires. Il peut tout aussi bien peindre sur des panneaux de liège que des supports récupérés qui racontent déjà une histoire. Exprimant la poussée vers la vie, le désir toujours renaissant de l’homme vers la femme et la quête de l’esprit. Les travaux de Neuville sont une ouverture sur l’espace. Ils ont à voir avec l’élan énergétique qui s’exprime aux différents stades de l’univers crée. »            Luis Porquet

portrait.jpg