Christiane Legendre

Née le 19 novembre 1950 dans la région parisienne, j’ai, très jeune, été attirée par le dessin et la peinture.

A l’âge de 16 ans, j’intègre l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqués DUPERRÉ, puis en 1970, l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris, tout en menant une activité professionnelle dans la Fonction Publique.

Au cours de mes études aux Beaux-Arts, je me suis notamment passionnée pour la morphologie, qu’elle soit appliquée au corps humain ou qu’elle ressorte des éléments qui constituent l’essence de la nature.

Je participe à de nombreuses expositions à Paris, dans le cadre de l’Association des Peintres du Marais.

De 1975 à 1981, mes aquarelles sont régulièrement exposées dans une galerie à MENTON.

A cette époque, je séjourne en Grande-Bretagne, dans un port de Cornouaille où vie du port et lumières marines font l’objet d’expositions d’aquarelles à Paris.

A compter de 1991, de nombreux voyages en Grèce, me conduisent à décliner la variété des ombres suscitées par le soleil automnal rasant l’architecture épurée de la moindre habitation insulaire.

De 1996 à 1998, je voyage en Tunisie et au Maroc. Mes dessins et aquarelles seront exposés en 1998 à la Mosquée de Paris.

A partir de 1998 et jusqu’en 2007, de longues méharées dans le Sahara (Niger, Lybie et Algérie) me permettent de vivre avec des touaregs, de les dessiner. Les paysages, d’une minéralité fantastique, sont également une grande source d’inspiration.

Entre 2002 et 2004, je suis sollicitée par la société DELOS (conception de parapluies) pour réaliser le projet d’un visuel pour la toile d’un parapluie. Je propose deux projets sur le thème de la vie dans le désert, le troisième sur les peintures rupestres présentes dans tout le Sahara. Les 3 sont retenus, imprimés et vendus lors de la Biennale de Paris, de la Foire de Paris, de différents salons en province et sur internet.

En 2010, puis 2012, j’illustre et met en page 2 recueils de poésies écrits par Pierrick DISDIER : « La Nature du Vivant » et « d’Eléments en Particules ».

Christiane Legendre
Christiane Legendre
Christiane Legendre
Christiane Legendre
Christiane Legendre
Christiane Legendre