Dominique Breton 

Dominique Breton naît à Saint Lô dans la Manche le 17 avril 1951. Son enfance est heureuse, entourée de ses trois frères et soeurs, de ses parents et de sa grand-mère qui lui transmettra son penchant pour la spiritualité, clé de voûte de son amour pour la nature.

 

Après des études secondaires, elle entre aux Beaux-Arts de Rouen en 1969 où enseignait Robert Savary. En 1970 elle rencontre Franck Innocent chez les brocanteurs du Clos Saint Marc et découvre avec lui la peinture sur le motif. A sa sortie des Beaux-Arts elle travaillera avec lui jusqu'à son décès en 1983 et devra ensuite assumer la charge d'exécuteur testamentaire et être détentrice de son droit moral. A ce moment commencera une double carrière : la sienne et la défense de l'oeuvre de son ancien maître.

 

L'écrivain Hervé Bazin, ami fidèle, l'encouragera à sortir de l'influence de son maître et Roger Monteil lui ouvrira ses cimaises pour sa première exposition à Paris en 1977.

 

Elle épouse en 1985 Michel Mariscal et aura deux enfants : Sophie et Guillaume.

 

A ce jour elle vit à Quincampoix à dix kilomètres de Rouen. Son atelier est entouré d'un jardin qui lui permet de se ressourcer, d'y puiser la sérénité nécessaire à sa création.

 

Elle peint toujours sur le motif, a gardé le goût du contact direct avec le sujet avec peut-être une préférence pour les bords de mer sans doute influencée par ses origines et les visites qu'elle rend à sa mère qui habite à Barneville-Carteret dans la Manche.

 

Elle bénéficie depuis vingt ans des conseils avisés de Guy-Patrice et Michel Dauberville directeurs de la galerie Bernheim-Jeune à Paris et c'est toujours avec eux qu'elle s'entretient des décisions concernant sa carrière et l'oeuvre de Franck Innocent.

Médaille d'Argent du mérite et dévouement français
Médaille d'Art Sciences et Lettres

breton1
breton2
149g
breton4
breton3
original
small (1)
small
Dominique Breton