Mathilde Lebossé

Parcours et démarche créative

Après un parcours professionnel diversifié mais toujours en lien avec l'écrit (bibliothécaire, libraire, écrivain public), RaTapLuME est née fin 2012 pour répondre à mon besoin de créer à partir du textile et mon envie de partager un univers.

Aujourd'hui l'activité de RaTapLuME est centrée sur la création d'un monde textile :      La famille Rainier

Les membres de la famille Rainier sont des araignées (« araignes » dans leur langage) octopattus philanthropia, entièrement cousues à la main (longueur du corps environ 8 cm).

Ces araignes vivent en communauté, apprécient les livres et la bonne chère, et exercent chacune un métier connu des zumains (médecin, journaliste, modiste...) ou propre aux araignes (caresseur d'espoirs, siffleur de nuit, dompteuse de poussière...)

Ma démarche consiste à proposer un univers « clef en main » : l'araigne, présentée dans son habitat, est porteuse d'une histoire que je raconte aux visiteurs lors des expositions, mais dont j'essaie aussi de livrer des bribes dans chaque installation.

Naissance d'une araigne:

Une installation (l'araigne dans son univers miniature) demande environ 200 heures de travail, dont une majeure partie est consacrée à la fabrication de l'araigne elle-même.

Chaque membre de la famille Rainier est cousu à la main, sans aucun élément préfabriqué ni collé. Je couds chaque partie du corps (les doigts sont façonnés un à un), du visage (les paupières sont cousues avec des aiguilles à patchwork ultra fines), je tricote les accessoires en laine avec des aiguilles diam. 1 mm, je modèle et peins les yeux qui sont ensuite cousus.

A l'intérieur du corps, parmi le rembourrage, je glisse quelques petits éléments secrets qui contribuent à donner une âme à chaque araigne.

Les chaussures et le chapeau sont ensuite des pièces incontournables, que je réalise en collaboration avec l'araigne, posée à mes côtés sur mon plan de travail pour les essayages. Certains chapeaux sont feutrés par mes soins, les autres cousus, tricotés ou encore tressés. Les semelles des chaussures sont également cousues main, je modèle et couds les boutons des guêtres.

Pendant tout ce processus je reste à l'écoute de l'araigne et de sa personnalité émergente, et le jour officiel de sa naissance, une fois le dernier point cousu, je sais quels sont ses goûts et donc quel livre je dois mettre à sa disposition dans son installation.

En définitive l'univers de la famille Rainier se veut porteur d'un rêve à partager avec tout un chacun, mais également d'un hommage au monde de la création, à la solidarité et à l'intelligence du geste qu'il représente à mes yeux... en essayant d'y ajouter la touche de poésie indispensable à la survie dans le monde moderne !

Mathilde LeBossé