Michel Folliot  

Je vis ma peinture dans une espèce de force tellurique infernale laquelle saute au visage et au cœur du visiteur qui déambule dans mes expositions. Que cela soit mes rouges et noirs, mes personnages de liberté qui rappellent, sur fond blanc, les silhouettes éthérées, voluptueuses, envoutantes, tout est mouvement, un toréador, un musicien, une danseuse en transe…

Le sujet : Les toiles carrées aux couleurs tumultueuses inspirées par des lectures sur la Divine comédie de DANTE, me promènent dans les divers chants du paradis aux cercles de l’enfer allant jusqu‘au purgatoire en présence de la belle Béatrice, Amour Divin et toujours vivant chez DANTE et amour vivant dans ma peinture.

La fusion de ces trois formes de travail, permet au spectateur comme à moi même de se promener dans des rêves différents et ainsi remettre en question un visuel de l’expression artistique. Pour moi l’œil ne peut pas se satisfaire toujours d’une même palette de couleurs, d’un même sujet, d’un même format, il faut faire circuler la couleur entre les rouges, les fluides ainsi que ses personnages sur fonds blancs en mouvement. Je voyage dans le bonheur avec ce que m’offre la peinture. Je suis un homme de couleur, de gestuelle ma peinture à besoin d’exploser de vivre un moment présent, rapide, physique, de vivre un instant de jouissance.

Ma peinture se construit par collections.

 

Grace à des moments de repos je peux assez facilement me permettre des remises en question sur mon travail ou dévoiler un nouveau sujet me sensibilisant un peu plus.

La vie de l’artiste est une perpétuelle recherche de la vérité, de la connaissance et une traduction de celle-ci par l’art du regard et de l’intellect. L’art se vit dans cette notion de beauté intérieure.

J’ai construit mes dernières expositions et collections sur des formats relativement importants en deux parties. Une première partie Dantesque illustrant le monde de la Divine Comédie, avec toute sa symbolique sur l’enfer, le purgatoire et le paradis. Cette collection se présente sous forme de fluides…

Un deuxième sujet offre la liberté, par une gestuelle et une écriture sur des fonds blancs, les représentations sont des personnages en mouvement. Celui-ci m’importe peu, il me faut une folie dans le sujet. Je passe actuellement plus aisément du rouge au noir au blanc ce dernier m’était autrefois inaccessible, sans doute par sa froideur je suis trop attaché aux couleurs, aux palettes chaudes.

Michel Folliot 10
Michel Folliot 09
Michel Folliot 01
Michel Folliot 02
Michel Folliot 03
Michel Folliot 04
Michel Folliot 05
Michel Folliot 06
Michel Folliot 07
Michel Folliot 12
Michel Folliot 11
Michel Folliot 08
michel folliot.jpg