expositions précédentes 2018

Les chemins du rêve

Échappant aux classifications, par trop réductrices, l’art de Claudine LOQUEN redonne à l’image toute sa puissance d’évocation en nous faisant entrer de plain-pied dans le monde déroutant du rêve et du merveilleux.

Il n’est pas surprenant que le livre et la poésie tiennent dans sa vie une place privilégiée. Avec le 7e art, ils constituent la source à laquelle son imagination s’abreuve depuis toujours. Elle puise ses thèmes dans l’histoire de l’humanité, avec une franche prédilection pour des destins tragiques ou romanesques comme le furent les vies de Jeanne d’arc, d’Ann et Mary Boleyn, Joséphine de Beauharnais ou les sœurs Brontë. Car Claudine LOQUEN, avant tout, aime à raconter ou s’approprier des histoires et, comme elle est peintre, parfois illustratrice, elle le fait par le biais du trait et de la couleur, passant allégrement du papier à la toile ou au bois, de l’encre à la technique mixte, en ayant recours au collage, à la calligraphie et aux chutes de tissus nobles....

Texte de Luis Porquet 2016

La terre chuchote sous mes doigts,

De mes yeux, je l’écoute, de mes mains je la goûte,

son odeur je la connais.

La forêt enchantée s’anime

 

Aux battements de mon cœur, je pénètre mon jardin intérieur,

Empreinte de l’instant

Je me sens vivante.

 

Ainsi naissent mes « Gardiennes de la Terre »

Claudine Loquen

Peintre

7/09/2018 au 17/09/2018

Véronique Dubus

Sculptrice céramiste

7/09/2018 au 17/09/2018

Cette nouvelle exposition à Carteret est l’occasion pour Aude Mahuzier de présenter des pages de carnets de voyage, effectués sur le même principe que les croquis et aquarelles du Cotentin présentés il y a deux ans.
Les carnets sont remplis de dessins exécutés en extérieur, face au paysage, le temps passé et les techniques variant en fonction du sujet, des conditions climatiques etc…
Les formats des pages restent modestes pour des raisons pratiques  mais aussi parce qu’un format bien maîtrisé permet de se concentrer sur l’essentiel et de gagner en qualité, et dans ces petits dessins et peintures, se concentre toute l’énergie du paysage qui entoure l’artiste.
Les régions et pays présentés sont la Normandie, Jersey, la Provence, la Champagne, La Norvège et la Chine.
Sont également exposées les petites gouaches de la basse-cour, l’un des sujets favoris d’Aude .

Attirée par les chevaux depuis mon enfance, ma passion deviendra mon métier.

Diplômée d’État d’Educateur Sportif, j’ai consacré plus de 25 années de ma vie professionnelle à l’enseignement de l’équitation et au suivi vétérinaire de toute la cavalerie du Centre Equestre de Conches.

 

De cette activité, j’ai gardé l’envie de communiquer et partager sentiments et sensations qui prennent vie au fur et à mesure de la création de mes œuvres.

 

La découverte de la sculpture, la magie de la terre, la connaissance des chevaux et un brin d’imagination me permettent de les représenter dans leurs expressions les plus singulières.

Aude Mahuzier

Peintre

24/08/2018 au 3/09/2018

Florence Michau

Sculptrice équestre

24/08/2018 au 3/09/2018

Français , né à Bruxelles est installé dans le Cotentin depuis une vingtaine d'années.
​La variété des paysages, la couleur et la lumière, les couchers de soleil, les ambiances naturelles ont réveillé et intensifié son désir de se remettre devant le chevalet.

Se lançant dans l' aventure artistique ,il a participé à différents salons, expositions et festivals dans les régions de France et aussi en Belgique, en remportant de nombreux prix et médailles .   Ses toiles proches de l' impressionnisme  mettent en valeur le sujet par une harmonie de couleurs et de contrastes, ce qui se traduit par un sentiment de calme et de sérénité mêlé d'une impression de poésie.   Les œuvres sont toujours proches de la réalité, car la palette subtile en couleurs la rend plus belle tout en la respectant.

Ma plus grande fierté, c'est l'exposition actuelle, car elle réunit les œuvres de ma fille Anne et ma petite fille Juliette qui s'expriment chacune dans leur style.   Quoi de plus beau que cette union familiale de 3 générations passionnées par cet art merveilleux qu'est la  "peinture".  

Artiste Française, installée en Normandie depuis 20 ans pour vivre au milieu des chevaux.

Elle côtoie le milieu équestre et s’intéresse à toutes les disciplines : horse ball, jumping, polo, attelage ainsi que le dressage et toutes les autres disciplines sportives qui touchent le cheval ;

L’élégance du cheval, l’harmonie de ses formes généreuses et justes, sa puissance et sa beauté l’inspirent, l’animal si proche de l’homme, si imposant et aussi  si fragile lui apporte calme, équilibre et respect.

Il lui semble alors si facile d’utiliser ses brosses, ses pinceaux pour partager une histoire, celle de la vie des chevaux , du mouvement et de la liberté qui composent alors une œuvre gestuelles passionnante et passionnée ou les couleurs s’équilibrent progressivement et deviennent la structure même de ses représentations construites autour de gammes colorées et de contrastes qui caractérisent son travail.

  • Ecole des Beaux-Arts de Versailles et de Caen.

  • Inscrite à la Maison des Artistes

  • Membre de la fondation Taylor

L’exposition...

Je me confronte réellement à la peinture lors de mes premières années d’études après le Bac. En mise à niveau, puis à l’école Boulle . L’encre retient très vite mon attention. La force de la couleur mais aussi sa mise en œuvre me fascinent.
D’autant que très vite, le mouvement, l’expression du corps viennent se greffer à mon travail. Il s’agit alors de chercher à garder le côté «libre», «fluide» de l’encre qui donne sa puissance au mouvement, et à confronter les couleurs, les faire dialoguer tout en conservant la pureté de chacune.. .
La danse, c’est la fascination que j’ai à observer les corps se mouvoir, toujours de
manière élégante. C’est la subtilité d’un geste qui lui donne sa force et qui entraîne le corps du danseur.

Claude Bernard (invité d'honneur)

Peintre

10/08/2018 au 20/08/2018

Anne Clabaux

Peintre

10/08/2018 au 20/08/2018

Juliette Clabaux

Peintre

10/08/2018 au 20/08/2018

Je suis en quête d’une émotion esthétique mais aussi de la complicité de mes lecteurs. Pour qu’une œuvre vive, elle doit impliquer et libérer l’imaginaire de ceux qui la regardent. C’est avant tout la spontanéité du trait et la vibration de la couleur qui m’inspirent. Je cherche à restituer des instants vécus au travers de paysages réinventés. Je suggère l'essentiel pour laisser place aux sons, à la vie et aux lumières. Mes tableaux sont des voyages, des fenêtres ouvertes sur les souvenirs et l'imaginaire.

Je suis sculpteur autodidacte et pour moi la pensée artistique ne peut se réaliser pleinement sans l'étroit concours de la technique.

C'est à mon grand-père que je dois le goût du travail de métal, tout petit je le regardais travailler, parfois en cachette, il était ferronnier.

Ma formation technique, je la dois en grande partie à mon père.

Face à mon travail, le visiteur peut laisser vagabonder son esprit, laisser libre cours à sa propre imagination.

Aujourd'hui le propos artistique n'est plus obligatoirement la représentation de la réalité.

Au travers de mes réalisations, je cherche à générer des idées, des formes, des équilibres ou des concepts, définis à l'avance ou nés au hasard des matériaux découverts; sans pour cela passer par des formes d'expressions figuratives.

Pierre Bourgeois

Peintre

27/07/2018 au 6/08/2018

Michel Gibault

Sculpteur

27/07/2018 au 6/08/2018

Né et domicilié au Brésil dans le Rio Grande do Sul, la région des Gaúchos, cet artiste, a débuté dans la vie en travaillant de concert  avec des fabricants de chaussures. Il faut savoir que Novo Hamburgo est la capitale brésilienne de la chaussure. Ses aptitudes artistiques très vite remarquées en ont fait un incontournable créateur d'accessoires. Avec ses designers il présente 2 fois par an ses nouvelles collections qui sont écoulées dans toute l'Amérique du Sud. 

Spécialiste brésilien en accessoires pour chaussures le créateur inspiré s’est tout naturellement tourné vers l’abstraction géométrique d’assemblages précis. Cette succession de dentelles superposées et très colorées du plus bel effet explique l’engouement des décorateurs d’intérieur.

Lorsque l'Association ARTBC a proposé de m'exposer, cela m'a semblé être une belle opportunité de faire découvrir en France l'art africain au travers de mes créations  et je les remercie pour cette marque de confiance car c'est la première fois que mes œuvres seront exposées et c'est avec une grande fierté que je les partagerai.
L'œuvre maîtresse de mon exposition s'intitule "la porteuse d'eau" et a été créée en 2017 après 4 jours de travail.
Les femmes sénégalaises ont toujours été pour moi une source d'inspiration par leur courage, leur force de caractère et leur sens du sacrifice au quotidien, elles gèrent à la fois l'éducation des enfants, cultivent et récoltent le riz, le manioc, le mill afin de nourrir la famille et s'occupent de la maison avec peu de moyens. Malheureusement certaines de ces femmes n'ont pas toujours la reconnaissance qu'elles devraient par leurs maris.
C'est pourquoi leur rendre hommage au travers de mes sculptures est important pour moi.

Vilson Flôres

Plasticien

13/07/2018 au 23/07/2018

Serigne Ndiaye

Sculpteur

13/07/2018 au 23/07/2018

Peindre c’est l’occasion de regarder et  de voir la nature.

 

A l’aide de la  couleur et des différentes techniques que j’affectionne, ma recherche c’est explorer le mouvement, transmettre une atmosphère, évoquer un motif en laissant libre cours à mon imagination et à l’interprétation de l’autre.

Ma démarche de sculpteur sur pierre est motivée essentiellement par l’expression créatrice et poétique. Elle vise à trouver l’équilibre entre la forme et le contenu. Soit, la structure originale du bloc de pierre brute est source même d'inspiration, soit, un projet conceptuel est préalablement ébauché et ensuite converti dans la pierre. La taille directe conjugue à la fois spontanéité et rigueur dans l’exécution de l’œuvre. La jouissance tient alors du respect constant de l’authenticité de la pulsion créatrice initiale. Je sculpte essentiellement la pierre bleue belge (petit granit) extraite de diverses carrières de ma région ainsi que d'autres pierres calcaires telles que les marbres dont notamment celui de Carrare. Chacune de mes œuvres est unique. La sculpture se découvre certes par les yeux mais aussi par le toucher : caresser un marbre adouci ou poli, c’est éprouver des sensations originales que je vous invite à expérimenter…

Claudine-Alice Deshayes

Peintre

29/06/2018 au 9/07/2018

Vincent Dellacherie

Sculpteur

29/06/2018 au 9/07/2018

Depuis 2012, je mets fin à mes activités professionnelles. A la suite d’un véritable coup de cœur pour le Cotentin, je suis venue m’installer à Barneville-Carteret où paysages et pêcheurs sont une nouvelle source d‘inspiration.

Exposition dans le Cotentin :

  • Barfleur, du 17 au 24 juillet 2015.

  • Salon des peintres de la mer à Agon-Coutainville du 4 au 24 juillet 2015.

  • Barneville-Carteret du 14 au 26 septembre 2016.

Les échanges et encouragements que j’ai eu lors de ces trois dernières expositions m’ont naturellement conduit à envisager de réunir aquarelles et textes dans un même ouvrage : Lumières en Cotentin,  afin de partager mes émotions.

Lumières,

En Cotentin, le soleil d’hiver, pâle, délicat, parfois violent le soir, crée, en mer et dans les marais, des spots, des lignes argentées, des reflets furtifs qui aiguisent l’œil.

En automne, dans les Cyclades, le soleil joue avec la géométrie épurée et lui confère une gamme d’ombres qui harcèlent le pinceau.

Quand une belle idée sympa me vient à l’esprit je choisis mes pièces d’acier dans mon stock déjà bien coloré. Après un gros travail de découpe et de soudure il sortira une sculpture étonnante. C’est un exercice brutal et un geste précis ; quel vacarme : du bruit, du feu, des étincelles, de la poussière, mais quel plaisir ! ensuite vient le plaisir de partager, d’exposer et de faire rêver.​

Christiane Legendre

Peintre

15/06/2018 au 25/06/2018

Jacques Leblanc

Sculpteur

15/06/2018 au 25/06/2018

Impressionnant, familier pourtant, son travail pulvérise une sorte de trouble, ses personnages nous regardent droit dans les yeux. Non pour nous troubler, non pour s'imposer, mais pour nous initier à nous dépouiller de nos carcans afin d'établir  un étrange dialogue avec la seule dimension qui leur soit importante, celle de l'âme.

Alors, l'inquiet, dépouillé, laisse choir ses angoisse, glisse sur le miroir avec sérénité et, caché par la toile enduite, laisse aller son émotion pour atteindre les couches profondes de l'être.

Adèle Bessy insinue une forte esthétique blessure... rassurante peut-être.

Ma démarche artistique est influencée par le monde qui nous entoure.

L’humain en est le centre de gravité, symbolisé dans mes sculptures par un demi-cercle, qui forme un clair de lune, ceci étant mon fil conducteur.

En effet, tout comme cet astre, l’Homme peut briller en exprimant ce qu’il y a de meilleur en lui, mais aussi en pire : sa face cachée.

La nature humaine est comparable à ce clair de lune.

Quant au cube, il en  symbolise la conscience et l’esprit…

Chaque sculpture, figurative ou abstraite, interroge, donne à réflexion et réveille la conscience.

 

                                      Sociétaire des Artistes Français

                                      Sociétaire du Salon Violet

                                       Membre de la Fondation Taylor

Adèle Bessy

Peintre

1/06/2018 au 11/06/2018

Georges Goupy

Sculpteur

1/06/2018 au 11/06/2018

La passion de l’image

 

Passionnée de photo depuis toujours,  Véronique MOLLERO poursuit sa recherche insolite de la lumière à travers les surprises que lui réserve  la nature. C’est ainsi qu’elle a présenté récemment quelques expositions personnelles : « Grain d’Asie »,    « Magie d’O » et « Textures- Empreintes du Temps ». Véronique MOLLERO participe également à des projets collectifs. De nouveaux thèmes l’enthousiasment actuellement : la géométrie urbaine, le Street Art et l’Exploration Urbaine (Urbex).

L'atelier ArtaireCéramique est né de la créativité d'Annick Pougeoise. Des stages professionnels et une formation en école d'arts appliqués lui ont permis d'aborder ce travail de créations en céramique et ainsi d'installer son atelier à Verson (14). Depuis 2009 Annick Pougeoise travaille avec le grès noir et la porcelaine. La dualité de noir et blanc suffit à mettre en valeur les effets de craquelures et de déchirures. Le rendu d'une texture "boisée" se retrouve ainsi dans une déclinaison de divers objets décoratifs. Elle souhaite apporter une expression graphique et de la couleur à ces créations. Pour cela, elle a choisi de reporter en sérigraphie des photos numériques personnelles sur des supports en céramique, porcelaine et faïence...

Vous pouvez donc découvrir ses réalisations artistiques sur son site internet "artairecéramique.wordpress.com".

Véronique Mollero

Photographe

18/05/2018 au 28/05/2018

Annick Pougeoise

Céramiste

18/05/2018 au 28/05/2018

Née à Paris en 1955, Annie Puybareau manifesta très tôt son goût pour le dessin. A 20 ans, elle s'inscrit aux Beaux-Arts de Rouen aux cours de Robert Savary (Grand prix de Rome). Puis elle rencontre Albert Malet avec qui elle travaille sur le motif .Sociétaire des “Artistes Français" à Paris, son parcours est jalonné de nombreux prix et expositions en France, Hollande, Allemagne, Etats-Unis, Japon, Chine...

Artiste-peintre professionnelle depuis 30 ans, elle expose en permanence à la Galerie Rollin à Rouen.

Le peintre n’a d’autres modèles que ceux que lui donne le temps présent.

Inséparable de son chevalet de voyage, Annie Puybareau privilégie l'instantanéité de son émotion; elle mène alors la conception de sa toile avec franchise et détermination. A la recherche de couleurs qui vibrent,elle rend les ombres légères et volatiles, caressant les détails d’une touche précise qui souligne l’émotion d’un personnage, transforme le paysage en lumière.

Annie Puybareau est présente dans de nombreuses galeries, tant en France qu’à l’étranger.

En permanence à la Galerie Rollin (Rouen)

A sa sensibilité envers la traduction des motifs, elle associe d’une manière remarquable la générosité des personnages qui les animent , en allant des plus brillants sites du Maroc  aux classiques parisiens et régionaux de Normandie. Annie Puybareau les dote d’une captivante et magistrale simplicité, toujours en harmonie avec la sensation et la poésie de l’esprit au service de l’art. (André Ruellan)

Annie Puybareau

Peintre

04/05/2018 au 14/05/2018

 ArtBC

Originaire de Normandie, née à Cherbourg, je suis heureuse de vous faire partager ma passion et vous faire découvrir mes réalisations.
Autodidacte, j'aime créer des sculptures à partir de pièces de monnaie plus précisément avec des centimes d'euros.
Je tire mon inspiration des jolies courbes du corps humain et au gré de mes idées et envies.

Au travers de mes différentes collections je souhaite faire transparaître toute la beauté, l'émotion et la sensibilité du métal travaillé.
Toutes mes créations originales sont réalisées entièrement à la main en exemplaires limités, voire unique pour certaines.

Originaire de Villedieu Les Poêles dans la Manche où je naquis en 1960, j’ai commencé à peindre en 1994.
J’ai d’abord commencé à dessiner à partir d’ouvrages spécialisés, et petit à petit la peinture à huile à la brosse, et ensuite le couteau. Je suis donc un autodidacte.
Partageant ma vie entre Caen, Barfleur et le sud Manche, je me suis attaché à représenter les paysages de ces régions.
Au fil des années, mon regard sur le monde a évolué et mon travail a ainsi peu à peu glissé du figuratif à des expressions plus abstraites.
J’ai travaillé plusieurs thèmes notamment les chevaux, les scènes de marché, les danseurs, les déserts avec Touaregs mais mon thème de prédilection reste la mer, en effet, aimant travailler la couleur et la lumière, la mer me procure la meilleure des sources d’inspiration.

Nous vous invitons à petit voyage le long des nos rivages et ports au travers d’une exposition d’œuvres sur toile de Jacques PAILLETTE. Les tonalités du bleu et du gris se succèdentà perte de vue et se confondent entre ciel, mer, et rivage.

Jackye D.

Sculptrice

20/04/2018 au 01/05/2018

Jacques Paillette

Peintre

20/04/2018 au 01/05/2018

Une vie en dates

Laurent Zunino est né le 2 avril 1960 à Cherbourg (Cotentin), Il est originaire de Ligurie (Italie) et de Normandie (France). Il se passionne dès l'enfance pour la peinture et s'y consacre depuis l'âge de 18 ans.

Première exposition en 1979 à Paris, et première exposition personnelle à la Galerie du Haut Pavé fondée par Gilles Vallée en 1982. Depuis, plus de cent cinquante expositions à travers le monde.

Six cents œuvres de Laurent Zunino se trouvent dans des collections particulières en France, Allemagne,

Italie, Belgique, Espagne, Angleterre, Etats-Unis, CEE, Japon, Mexique, ainsi qu’au Musée de l’art occidental

d’Erevan (République d’Arménie), et dans des collections municipales. Laurent Zunino est co-fondateur d’une revue poétique dans les années 80 et aussi d’un groupe pictural.

Il travaille seul dans son atelier d’Ivry-sur-Seine depuis 1985. Il a voyagé à travers une vingtaine de pays depuis 1979 avec Valérie, sa compagne. A part elle et la peinture, il aime la musique, la poésie, la chanson française, ses amis, la natation, le tennis, les coupes du monde de foot, la cuisine, le vin, chanter, rire, ses amis, Mozart, Baudelaire, Léo Ferré, la mer, le soleil et la pluie...

Valérie Tenèze, née à Paris en 1961.

Diplômée de l'Ecole des Beaux Arts de Paris.

Elle est une peintre figurative, avec toujours au moins un personnage. Elle utilise le papier froissé, l’encre de Chine, des rehauts de pastel, du pastel doré (pour donner une lumière), du sable (pour donner un grain), de la gouache, de l’acrylique…Valérie est sensible à l’art de la grotte de Lascaux, à la peinture italienne, à Chagall, entre autres. Ses œuvres sont comme des petites saynètes, légèrement nostalgiques, avec des animaux, des oiseaux, des références à la nature : des feuilles, la lune, le soleil…Et une petite fille un peu partout, qui pourrait bien être elle… « Etre devant mes peintures, c’est comme un voyage immobile, imagine-t-elle. On se voit dedans, comme dans un miroir. On est à la fois comme un oiseau qui regarde, et comme un oiseau qui est regardé. L’œil tourne grâce aux éléments de composition. Je voudrais qu’il y ait une impression d’harmonie. »

Laurent Zunino

Peintre

6/04/2018 au 16/04/2018

Valérie Tenèze

Peintre

6/04/2018 au 16/04/2018